Construire après la réforme du bonus logement ?

Le bonus logement a connu une réforme importante en Flandre, et la Wallonie devrait lui emboiter le pas. En effet, la réforme en profondeur de ce système fait partie de l’accord de gouvernement. À Bruxelles, le bonus logement ne connaitra pas de modification majeure avant 2017.

Quel impact financier cette réforme aura-t-elle sur votre projet de construction ? En se penchant sur cette question, on remarque que l’impact ne sera pas si conséquent. Surtout si vous tenez compte des taux d’intérêt très bas pour votre prêt hypothécaire. Analysons la situation en Flandre.

Le bonus logement à Bruxelles et en Wallonie

Tout comme en Flandre, la Wallonie a décidé de ramener le taux de réduction d’impôt lié aux emprunts hypothécaires de 45% à 40%. La question est d’ailleurs encore vivement débattue par le gouvernement wallon. À Bruxelles, les habitants peuvent encore bénéficier d’une réduction d’impôt à hauteur de 45% jusqu’en 2017. La capitale espère ainsi attirer plus de candidats acquéreurs.

Le bonus logement en 2015

En 2015, le bonus logement flamand n’a plus rien à voir avec son prédécesseur. Voici les modifications majeures :

  • Dans le nouvel accord, le montant déductible maximum s’élève à 1.520€ par an, avec un avantage fiscal de 40% à la clé, soit un bénéfice de 608€ par personne et par an. 
  • Les 10 premières années de l’emprunt, ce montant est même majoré de 760€, et vous bénéficiez alors d’un avantage de 912€ par personne et par an. 
  • Pour un emprunt sur 20 ans, cela correspond à un avantage total de 15.200€ – ou 30.400€ pour un ménage à deux revenus.

Depuis 2015, l’avantage fiscal du bonus logement est le même pour tous, ce qui n’était pas le cas en 2014. Il dépendait alors de vos revenus : moins vous gagniez, plus votre avantage fiscal était faible. À la place d’un avantage fiscal de 40% (ou de 45% à Bruxelles), on se basait sur un taux marginal, variant entre 30 et 50%.

Concrètement, cela signifie que pour un emprunt sur 20 ans, l’avantage fiscal variait de 17.077€ à 28.462€, en fonction de vos revenus. Le bonus logement 2015 se traduit donc par une perte de 1.877€ à 13.262€ par personne sur 20 ans. Ce n’est évidemment pas négligeable, mais n’oublions pas que les taux d’intérêt ont par ailleurs bien baissé. Quel est l’impact financier de cette diminution des taux ?

Les taux d’intérêt en 2015

Basons-nous encore sur l’exemple d’un prêt hypothécaire sur 20 ans. En comparant un peu les taux, il est possible d’obtenir un taux fixe d’environ 2,5% pour un emprunt hypothécaire. Ce taux s’élevait à 4% il y a quelques mois/années. Dans la pratique, cela signifie que vous devez rembourser environ 150€ en moins par mois. Sur 20 ans, cela correspond à un avantage de 35.370€. La perte causée par le nouveau système de bonus logement se compense donc entièrement par les taux d’intérêt plus bas. Malgré le bonus logement raboté, il est donc plus avantageux de construire maintenant qu’il y a quelques années

Cela laisse ainsi de nouvelles possibilités aux candidats à la construction ! La souscription d’un prêt hypothécaire peut, indépendamment du bonus logement, déjà se révéler très avantageuse en-dessous de taux d’intérêt à 1,8%. Cela veut dire que 2015 est une année encore plus avantageuse que 2014 pour faire un pas supplémentaire vers votre propre maison.

N’oublions pas non plus que l’année 2015 offre d’autres avantages :

  • Avec les normes actuelles, une nouvelle construction devient très éconergétique, d’où une économie annuelle de 1.000€ à 2.000€ sur la facture de chauffage par rapport à une ancienne maison.
  • Dans une nouvelle construction, vous prenez toutes les décisions sur la conception.

 

Vous avez encore des questions sur le bonus logement ? N’hésitez pas à contacter un de nos experts. Nous vous donnerons volontiers des conseils adaptés à votre projet de construction.