Un audit énergétique en vaut-il la peine ?

Les habitations existantes ne sont pas toujours conformes aux exigences énergétiques actuelles. Pourtant, le gouvernement redouble d’efforts pour inciter les propriétaires à choisir les solutions durables les plus écologiques. Si vous envisagez des travaux de rénovation, peut-être serez-vous intéressé par la Procédure d’Avis Énergétique, appelée aussi audit énergétique. Explications dans cet article.

Qu’est-ce qu’un audit énergétique ?

Il s’agit d’un avis concernant la qualité énergétique d’une habitation, émis par un auditeur agréé. Vous devez volontairement demander un audit énergétique, contrairement au certificat PEB qui est obligatoire en cas de vente ou de location. Sachez notamment que l’avis est basé sur l’enveloppe du bâtiment, les systèmes de chauffage, la production d’eau chaude sanitaire ou encore la ventilation. Bien entendu, le but final est de pouvoir réduire la consommation énergétique de votre habitation.

Comment se déroule l’audit énergétique ?

Pour réaliser un audit énergétique, trois étapes interviennent :

  • Premièrement, préparez la visite de l’auditeur, rassemblez donc divers documents et informations, tels que vos factures, l’année de construction et les plans de l’habitation, la description des installations et les attestations d’entretien.
  • L’auditeur commence par vérifier vos documents puis examine sur place la qualité de l’isolation, l’état des installations (ainsi que la manière dont vous les utilisez) …
  • Une fois qu’il a terminé l’audit et tout encodé dans le logiciel, l’auditeur effectue un rapport qui renseignera un label de A à E à tous les éléments examinés.

Sans oublier l’aspect financier

L’audit énergétique peut coûter 300 à 700 €, selon le type de logement, mais aussi selon l’auditeur agréé choisi et l’analyse (complète ou partielle). En Wallonie, vous bénéficiez d’une prime, qui s’élève à 60 % de la facture, TVA comprise, pour une maison unifamiliale ou un appartement individuel (où les installations ne sont pas partagées avec d’autres appartements). Le montant de la prime est toutefois plafonné à 360 euros. Pour la Région de Bruxelles-Capitale, la prime représente 50 % de la facture de l’audit énergétique et est plafonnée à 400 euros.