Exigences PEB 2021 : à quelles mesures peut-on s’attendre ?

Dans les années à venir, les exigences PEB vont (encore) se renforcer dans les trois régions de Belgique. En effet, une directive européenne impose qu’au 31 décembre 2020 au plus tard, tous les nouveaux bâtiments soient à consommation d’énergie quasi nulle. Les nouvelles constructions devront donc satisfaire au label « passif ». Quelles mesures sont-elles prévues ?

Les conditions que doit respecter une maison passive

Pour obtenir le label « passif », une maison doit satisfaire à plusieurs critères :

  • Consommation d’énergie primaire : elle ne doit pas dépasser 15 kWh par m² ou 1,5 litre d’équivalent mazout par m².
  • Étanchéité du bâtiment : l’isolation doit empêcher l’air extérieur de passer à travers les murs. L’idéal est d’atteindre une valeur d’étanchéité pour une différence de pression de 50 Pa (n50) inférieure ou égale à 0,6 volume par heure.
  • Risque de surchauffe : comme le bâtiment est très bien isolé, l’air qui y rentre n’en ressort pas. Il faut donc éviter toute surchauffe par rapport aux besoins des habitants.

Pour le moment, c’est la Région de Bruxelles-Capitale qui a pris les dispositions les plus strictes. Depuis le 1er janvier 2015, le premier critère occupe une place considérable dans les normes à respecter. Cela sera sans doute aussi le cas pour la Wallonie à partir de 2017. Par ailleurs, la norme « étanchéité » entrera en vigueur dans la capitale dès 2018. Quant à l’exigence « surchauffe », elle ne devrait concerner que la construction de bureaux ou d’autres bâtiments de services.

Les exigences PEB en vigueur à Bruxelles

La Région de Bruxelles-Capitale se focalise sur trois axes pour imposer ses nouvelles exigences PEB :

    • Le besoin net en énergie pour le chauffage (BNC) : en vigueur depuis 2015
    • Le besoin net en énergie pour le refroidissement (BNR) : applicable à partir de 2017 pour les unités d’affectation « bureaux et services » et « enseignement »
    • La consommation totale d’énergie primaire (CEP) : en vigueur depuis 2015

Les besoins en chauffage

Les trois aspects précités sont intrinsèquement liés entre eux. L’objectif d’une maison passive consiste en effet à réduire les besoins en chauffage à travers une meilleure isolation et étanchéité à l’air. Vous limitez ainsi les pertes de chaleur, ce qui a un impact positif sur votre facture d’énergie. Le service Bruxelles Environnement a par ailleurs développé un logiciel PEB qui prend en compte toutes les normes actuelles.

L’étanchéité à l’air

À partir de 2018, une exigence « étanchéité à l’air » viendra s’ajouter à cette liste. Cette valeur intégrera alors la déclaration PEB et sera obtenue au moyen d’un test d’étanchéité à l’air. Elle a bien entendu un impact sur les BNC, BNR et CEP. Si vous comptez construire une maison qui réponde aux normes de demain, ne négligez donc pas ces critères.

Chez Maisons Blavier, nous accordons une attention particulière à la construction d’habitations aux performances énergétiques optimales. Pour plus d’informations, vous pouvez commander notre guide énergie !