Expérience de Remi et Annie Matthijs-Magriet avec Maisons Blavier – Bonheiden

Nous avons rencontré Remi et Annie Matthys-Magriet, un lundi soir, dans leur nouvelle maison clé sur porte à Bonheiden. Au mois de mai, ils ont emménagé dans leur nouveau logis qu’ils ont construit dans ce qui était autrefois le jardin de leur ancienne habitation. Après avoir comparé le prix d’une rénovation de leur maison avec le prix d’une nouvelle construction, ils ont finalement porté leur choix sur la deuxième option.

Remi Matthys: Nous avions décidé d’examiner les possibilités en matière de nouvelle construction sur le marché. C’est ainsi que nous sommes tombés sur Maisons Blavier et quelques autres entreprises de construction clé sur porte. Robert de la société Maisons Blavier a été la première personne à nous contacter. Nous avons convenu d’un rendez-vous et il nous a fourni des plans et un métré. Nous avons également eu des contacts avec d’autres sociétés mais elles paraissaient plus chères pour les prestations réalisées.

Ce sont donc le prix et le contact avec Robert qui vous ont convaincus ?

Remi Matthys: En réalité, c’est le contact avec Robert. Il a toujours fait preuve d’une grande correction : un rendez-vous était un rendez-vous. S’il ne pouvait le respecter, il nous avertissait par téléphone. Ça s’est très bien passé, je me souviens vraiment de lui avec plaisir.

C’est Robert qui vous a également mis en contact avec l’architecte ?

Annie Magriet: Oui mais, sur ce plan, nous sommes moins satisfaits. Ils travaillaient à deux. Les contacts avec notre architecte, qui a signé nos plans, n’étaient pas si bons. Mais, avec son collaborateur, qui s’est chargé du suivi du chantier, tout s’est à nouveau bien passé.

Et en ce qui concerne le suivi des travaux et le contact avec Christiaan?

Remi Matthys: Le contact était très bon et, en ce qui me concerne, tout doit bien se passer. Je ne vais pas dire que je suis un coupeur de cheveux en quatre mais quand même… J’étais là tous les jours et tout était parfait. J’étais présent à partir du premier jour où ils sont venus effectuer les travaux de terrassement et tout était nickel. En réalité, on a bien accroché avec tous les corps de métier. Ce n’est qu’avec le plombier que nous avons eu des problèmes au niveau des délais et de la communication.

Pour le reste, la communication était très bonne : avec l’électricien (qui était d’ailleurs très bien), le carreleur, le plafonneur, le menuisier, … Tout était parfait.

La réception a eu lieu entre-temps. Comment se passent les contacts avec Karen de notre service après-vente ?

Annie Matthys: Une seule chose doit encore être rectifiée : la pierre de taille autour de la porte d’entrée. Mais le contact est très bon. Karen nous téléphone toutes les semaines:-).

Nous avions entendu des choses comme  « Attention … », « Blavier »… Mais on a un contrat, non ?

Remi Matthys:En tous les cas, les problèmes que nous avons rencontrés ont été résolus rapidement et bien. Et n’oublions pas Christiaan, qui est toujours joignable. S’il était en réunion, il nous rappelait.

Nous avons eu un problème juste après avoir emménagé dans la maison. Les ouvriers de la Pidpa (la société anversoise des eaux) avaient apparemment raccordé l’aération de la cave sur les égouts. Blavier ne pouvait toutefois rien y faire. Mais j’ai d’abord contacté Christiaan. C’était un soir, à 22 heures 30 et il a décroché ! Il a téléphoné à l’entrepreneur qui m’a rappelé. Et, le samedi matin à 9 heures, Joerie, l’entrepreneur, se présentait chez nous !

 

Vous êtes convaincu par le témoignage de Remi et Annie?  Découvrez notre catalogue de constructions clé sur porte et trouvez la maison de vos rêves!