Maison passive ou maison basse energie ?

Actuellement, on entend beaucoup parler de construction à faible consommation d’énergie, le mot « passif » est souvent utilisé. Passif, actif ou maison à faible consommation d’énergie, qu’est-ce que c’est, qu’est ce que cela coûte et quel est le meilleur choix à faire ? Nous avons posé ces questions à Stefan Hallez, directeur marketing de Maisons Blavier et nous lui avons demandé son opinion sur la construction passive.
 
À partir de 2020, l’Europe imposera une réglementation selon laquelle toute construction neuve devra être passive. Mais qu’est-ce qu’une maison passive?
« Le mot passif signifie que la maison consomme très peu d’énergie. Les besoins en chauffage d’une maison doivent être inférieurs à 15KwH par mètre carré, par an. C’est donc 4 à 6 fois moins qu’une nouvelle maison classique et jusqu’à 10 fois moins qu’une maison existante. La facture énergétique d’une maison passive diminue donc fortement.
 
Pour atteindre ce niveau, une maison passive est conçue de manière à garder la chaleur à l’intérieur, et de ne pas devoir trop chauffer (diminuer la perte de chaleur) grâce à une bonne isolation, une ventilation mécanique et une bonne étanchéité à l’air.
 

On construit beaucoup de maisons passives ?

Si on entend beaucoup parler aujourd’hui de maisons passives, notre étude de marché révèle que seuls 5 à 10% des constructeurs envisagent la construction passive. Sur les 20.000 maisons construites chaque année en Belgique, quelques centaines seulement sont des maisons passives. La raison principale est le coût supplémentaire.

Combien coûte une maison passive ?

« Il faut compter un coût supplémentaire de 20 à 30%. Cela est dû à différents éléments. Par exemple, la nécessité de réaliser diverses études afin de calculer et d’optimiser les dépenses énergétiques du foyer. À partir du moment où vous commencez à construire, vous devez disposer du budget nécessaire pour financer le projet de construction dans son entièreté.”

Que conseillez-vous à vos clients ? La construction d’une maison passive ou basse énergie ?

Tout dépend, bien évidemment, du profil du client. En fait, nous voyons très souvent que les budgets disponibles ne permettent pas la construction d’une maison passive. Il est intéressant alors de construire une maison à faible consommation d’énergie, qui consomme jusqu’à 4 ou 5 fois moins qu’une maison existante, construite il y a une vingtaine d’années. Même après des travaux de rénovation, il est impossible d’atteindre ce niveau de prestation. Si votre budget le permet et vous estimez que la consommation d’énergie est primordiale, vous pouvez construire une maison passive, mais il faut le faire plutôt par conviction que pour des raisons financières. De plus, il est possible de construire une maison active, qui permet de diminuer le besoin énergétique, mais qui permet également de générer l’énergie nécessaire. De cette façon, la maison sera autonome et ne dépendra donc pas d’énergie externe. Ceci peut être atteint grâce à des techniques comme des panneaux solaires, un boiler solaire, une pompe à chaleur,… Ils existent même déjà des petits moulins à vent à placer dans le jardin. L’avantage principal est que ce type d’investissement peut s’étendre sur plusieurs années.
 

Conclusion ?

A cause des nouvelles normes et des nouvelles techniques, la construction d’une maison est devenue complexe. Je conseille à tous les futurs-bâtisseurs d’avoir une bonne idée de leur budget total et du type de maison qu’ils souhaitent construire. C’est alors qu’ils peuvent se renseigner auprès d’experts pour des conseils sur d’éventuels investissements énergétiques. Bien évidemment, vous pouvez vous renseigner auprès de grandes sociétés de construction, mais également auprès de sociétés de calcul énergétique. Le gouvernement met également à disposition certains organismes ainsi que des simulateurs.