Cave, vide ventilé, dalle de sol ou radier : quelles fondations choisir ?

vide ventile

La construction d’une nouvelle maison demande à ses futurs propriétaires d’effectuer de nombreux choix, et ce, dès la mise en place des fondations. Pourquoi ? Car ces dernières peuvent prendre différentes formes : cave, vide ventilé, dalle de sol, radier… Les solutions sont nombreuses ! Pour choisir au mieux, il vous faudra analyser vos besoins personnels, mais aussi la nature du terrain et la taille de votre budget. Petit tour d’horizon des solutions qui s’offrent à vous et de leurs avantages et inconvénients.

Un vide ventilé

Un vide ventilé est un espace libre situé sous la dalle du rez-de-chaussée d’une construction. Les différents équipements techniques de la construction (canalisations d’égouttage principalement) peuvent y être intégrés, mais le vide ventilé permet avant tout d’affranchir un ouvrage de tout désordre lié à l’humidité latente du sol, à l’inondabilité et à d’éventuels mouvements du sol, puisque la dalle du rez-de-chaussée ne repose pas directement sur le terrain.

Les principales qualités du vide ventilé sont donc ses qualités d’espace tampon toujours tempéré (environ 10 °C toute l’année) qui apportent aux fondations la salubrité indispensable pour assurer la pérennité d’une construction. Haut d’environ 60 cm, le vide ventilé ne permet toutefois pas de circuler librement sous le rez-de-chaussée à l’instar d’une cave. Certes, le vide ventilé est accessible pour y effectuer d’éventuelles réparations aux équipements techniques, mais n’y voyez pas un véritable gain d’espace.

Un radier

Un radier est une épaisse dalle en béton armé (20 à 30 cm d’épaisseur) coulée sur la totalité de la surface au sol d’un ouvrage. Cette structure porteuse permet de se passer de semelles de fondations telles que les semelles filantes placées sous les murs porteurs d’une construction. Une fois le radier coulé, les murs porteurs de la future maison sont directement érigés sur celui-ci.

Un radier apporte une grande stabilité à l’ouvrage si le terrain est de nature instable (terres trop meubles, terrain marécageux, présence d’une nappe phréatique peu profonde…) et que la mise en place d’un vide ventilé n’est pas envisageable. Il permet une meilleure répartition des charges sur le terrain, mais est plus onéreux à mettre en œuvre qu’un vide ventilé ou qu’une dalle de sol (cf. ci-dessous).

Une dalle de sol

Une dalle de sol est, comme son nom l’indique, une dalle de béton de 12 à 15 cm d’épaisseur coulée à même le sol, sur une assiette plane et nivelée de terre. Structure non porteuse, la dalle doit être coulée autour de semelles de fondations (semelles filantes qui supporteront les murs porteurs) qui assurent la stabilité de l’ouvrage. Sur la dalle à proprement parler, seules les cloisons légères de la construction pourront reposer.

Mais quels sont donc les avantages d’une dalle de sol ? Avant toute chose, son coût, moins élevé que celui d’un radier ! En effet, la mise en place de la dalle nécessite moins de matériaux et surtout moins de travaux de terrassement, puisqu’aucune excavation du terrain n’est nécessaire. Une dalle de sol constitue donc la solution la plus simple et la moins onéreuse pour réaliser les fondations d’un bâtiment !

Une cave

Véritable pièce supplémentaire de l’habitation, une cave permet avant tout de gagner un espace de rangement précieux, mais aussi de regrouper les équipements techniques d’une habitation tels qu’une chaudière de chauffage ou une unité de ventilation. Sa construction représente toutefois un coût supplémentaire à intégrer au budget et devra être confiée à des experts pour ne pas être confronté plus tard à d’importants problèmes d’humidité.

On différencie habituellement les types de caves existants selon leur mode de construction. Une cave peut en effet être maçonnée ou bétonnée. Dans le premier cas, les murs sont construits en briques et reposent sur des semelles de fondations ou sur un radier en béton armé. Dans le second cas, la cave est coulée sur place et est composée d’un radier et de murs en voile de béton. Cette solution est plus onéreuse, mais aussi plus efficace contre l’humidité.

 

Vous ne savez pas quel type de fondations privilégier pour votre projet de maison clé sur porte ? N’hésitez pas à contacter les conseillers en construction Maisons Blavier afin d’obtenir davantage d’informations.