Entretien d’une nouvelle construction : les étapes à respecter

Vous avez enfin pu emménager dans votre nouvelle construction ? Le rêve ! Tout parait en effet si net et flambant neuf, surtout de l’extérieur. Il serait dès lors dommage de perdre l’aspect impeccable de votre maison neuve à cause d’un peu de négligence. C’est pourquoi nous vous donnons quelques conseils pour que votre toiture, façade et cheminée resplendissent encore longtemps.

La façade, carte de visite de votre maison

Il s’agit de la première chose que les visiteurs voient lorsqu’ils se rendent chez vous : la façade. Mieux vaut donc prévenir la présence de salissures causées par les champignons ou la pollution atmosphérique. Pour ce faire, les méthodes de nettoyage ne manquent pas. Étant donné que la façade de votre maison neuve est en excellent état, vous pouvez utiliser un nettoyeur haute pression – sauf par temps froid, afin d’éviter tout choc thermique.

La projection de sable ou de poudre abrasive convient également pour des surfaces en béton et briques ou pierres dures. Si vous vous sentez d’aplomb, vous pouvez même vous munir d’une brosse et d’eau mélangée à de l’eau de javel ou à du vinaigre blanc pour éliminer les impuretés.

À chaque type de toiture son entretien

La toiture représente un autre poste important dans l’entretien de l’extérieur de votre maison. Quel que soit le revêtement du toit, les risques d’apparition de mousse sont toujours bien présents. Dans le cas d’ardoises ou de tuiles, veillez à remplacer les éléments cassés et à fixer à nouveau les éléments qui ont bougé. Partez à la recherche d’éventuels dépôts et grattez-les si nécessaire avec une brosse dure. Si vous utilisez un nettoyeur haute pression, procédez du haut vers le bas. Pensez également à la gouttière !

Vous possédez une toiture plate ? Deux entretiens annuels sont alors conseillés, dont un après l’hiver. La couche de graviers doit être bien répartie et les tuyaux bien propres.

L’entretien de votre chaudière et cheminée

En Wallonie, l’entretien de la chaudière et du brûleur est une obligation légale. La fréquence d’entretien dépend du combustible utilisé :

  •        Combustibles liquides (mazout ou huile) et solides (bois, charbon ou pellets) : tous les ans
  •        Combustibles gazeux (gaz de ville, propane ou butane) : tous les trois ans

Il convient non seulement de ramoner la cheminée, mais aussi de nettoyer, contrôler et régler la chaudière. Le contrôle consiste à vérifier l’étanchéité des conduits de combustion, les dispositifs de sécurité de l’appareil et l’absence de monoxyde de carbone dans les fumées de combustion. Quant au réglage, il s’agit de contrôler le fonctionnement correct des organes de régulation et l’excès d’air du brûleur.