Quelles sont les étapes d’un projet de construction?

17 juin 2021 -

Plusieurs phases jalonnent le processus de construction d’une maison clé-sur-porte. Rendez-vous avec la banque, choix d’un terrain, rencontre avec un conseiller en construction… Du feuilletage d’un catalogue à la réception définitive, la route s’avère riche et variée…

L’amorce d’un projet de construction est souvent un coup de cœur : on craque pour une maison découverte dans un catalogue, dans la rue, en visitant une maison témoin ou lors de journées portes-ouvertes telles que Maisons Blavier en organise. Certains candidats-constructeurs vont plus loin encore en réalisant un « book » de leurs réalisations préférées ou conçoivent carrément une maquette de la maison de leurs rêves.

Quoi qu’il en soit, pour faire connaissance avec une entreprise de construction, rien de tel qu’une balade à travers son catalogue. Vous y trouverez une foule d’informations concernant le type de maisons, les prix de la construction, le processus de construction, le cahier des charges, les témoignages des clients, mais aussi l’historique, les maisons témoins, les terrains en portefeuille… Pour plus d’infos, rendez-vous sur la page suivante du site de Maisons Blavier : https://www.blavier.be/fr/catalogus-blavier/

Définir son budget

La seconde étape consiste à définir quel est le budget disponible. On tient ici compte de son épargne, mais aussi de sa capacité d’emprunt. Il ne faut pas oublier, dans le cadre d’une nouvelle construction, d’additionner le prix du terrain et celui de la maison (mais aussi des abords, que l’on a souvent tendance à omettre). Il est à noter que depuis 2020, il n’est plus possible d’emprunter la totalité de la somme (mais bien 90%). Il faut également savoir que la Banque Nationale a prévu des dérogations possibles pour 35% des demandes. A priori, la sélection s’effectuerait au cas par cas : la personne est déjà cliente au sein de l’institution bancaire, elle a déjà des avoirs, ses parents sont clients…

Pour décrocher un prêt, il est également possible de jouer sur les garanties (celle des parents se portant garants étant la plus couramment utilisée).
Bonne nouvelle, toutefois, pour les constructions neuves : avec les nouvelles lois, il est désormais possible de financer 100% de la TVA contre 50% auparavant. La quotité, quant à elle, demeure à 90%. Mais le gain réalisé sur la TVA permet déjà d’économiser pas mal d’argent.

Trouver un terrain

Dénicher un terrain est une entreprise complexe mais pas impossible. La difficulté à trouver une parcelle est surtout liée à son emplacement : si Bruxelles et le Brabant wallon sont déjà très construits (et que les terrains y sont donc rares et chers), les autres provinces wallonnes demeurent à ce jour plus ou moins épargnées.

Quoi qu’il en soit, certaines questions seront soulevées avant de signer l’acte de vente d’un terrain. Est-il bien localisé ? Est-il situé au calme ? Les prescriptions urbanistiques sont-elles sévère ou laxistes ? (si vous voulez une maison ultra contemporaine, assurez-vous à l’avance que c’est possible – il serait dommage de faire une croix sur la maison de vos rêves pour cause de négligence.) Si vous souhaitez une maison très ensoleillée, vous éviterez également de choisir un terrain exposé au Nord…

Un terrain nécessitant de relever ou d’abaisser le niveau entraîne par ailleurs des frais supplémentaires. Enfin, la qualité du sol ne doit pas être prise à la légère : elle définira le type de fondations et leur prix (un sondage de terrain vous permettra d’en connaître toutes les caractéristiques.)

Vous cherchez un terrain? Découvrez nos terrains disponibles ici !

Rencontrer un conseiller en construction

Une fois que le budget disponible est connu, les candidats-bâtisseurs fixeront rendez-vous avec un conseiller en construction dans l’entreprise clé-sur-porte Maisons Blavier.

Cette étape est essentielle pour prendre la température de l’entreprise de construction. Vous sentez-vous en confiance, compris, écouté ? Le conseiller en construction vous semble-t-il fiable et professionnel ? N’hésitez pas à prendre rendez-vous avec un conseiller de Maisons Blavier pour vous assurer de son professionnalisme.

D’une façon générale, une « bonne » entreprise de construction clé-sur-porte respectera la loi Breyne et la charte des constructeurs d’Habitations Individuelles . Pour rappel, la loi Breyne présente une série de garanties et d’avantages pour le maître d’ouvrage : un prix et des délais fixes (indemnités journalières en cas de retard), une double réception (provisoire et définitive), un cautionnement bancaire dans le but de garantir la bonne fin du chantier, des paiements échelonnés, correspondant à l’avancement des travaux et une garantie décennale (10 ans).

Réaliser un avant-projet

A la suite de cette première rencontre, un autre rendez-vous avec un conseiller en construction et un architecte, indépendant de la société de construction, sera fixé pour réaliser un avant-projet. Chez maisons Blavier une convention d’étude pourra ensuite être prévue pour arriver à un devis très précis vous assurant un prix sans suppléments durant le chantier.

Le contrat proposé fera également mention d’un planning défini et de la date de livraison.
Enfin, avec une entreprise clé-sur-porte tel que Maisons Blavier, les clients seront pris par la main, conseillés et guidés tout au long du chantier, avec bienveillance, régularité et professionnalisme.

Les réceptions provisoire et définitive

La réception d’une nouvelle construction se passe en deux temps : la réception provisoire et la réception définitive (après douze mois au minimum). La réception provisoire vise à constater l’achèvement des travaux et à vérifier si le résultat correspond bien aux plans et au cahier des charges. Elle s’effectue comme une « visite guidée » en présence de l’architecte et de l’entrepreneur. Il est alors de votre devoir de contrôler la présence de défauts visibles et de les signifier. Ce contrôle s’achève par l’établissement d’un procès-verbal de la réception provisoire. Dès ce moment, vous devenez le propriétaire officiel du bien immobilier et devez donc également contracter les assurances nécessaires pour le protéger.

La réception définitive, de son côté, est l’approbation finale des travaux par le maître d’ouvrage. A ce moment, tous les défauts visibles qui avaient été constatés lors de la réception provisoire et pendant la période test doivent avoir été rectifiés. C’est par ailleurs le point de départ de la responsabilité décennale, sauf disposition contraire dans le contrat.

Partager